l'agenda des sorties

Sortir à AIX EN PROVENCE dans les Bouches du Rhône (13)

Sorties par région

Cliquez sur une région pour trouver des idées sorties

Sortir à AIX EN PROVENCE
dans les Bouches du Rhône

FESTIVAL TROIS JOURS ET PLUS... DÉCONFINÉ

Sortir à AIX EN PROVENCE(Bouches du Rhône). AIX EN PROVENCE.
  • Sorties Théâtre moderne
  • Date : du vendredi 18 septembre 2020 au samedi 19 septembre 2020
  • Horaire : 19h00 à 21h00
  • Adresse: Le Cube, 29 avenue Robert Schuman,
  • Organisateur: Théâtre Antoine Vitez
  • Ref annonce gratuite Théâtre moderne: 208438

Reprise du Festival de théâtre amateur étudiant
En collaboration avec l'association étudiantes Pratik Teatr - Avec le soutient du FSDIE et de la Bibliothèque du Théâtre Joliette.

Annulé pour cause de Covid-19 et ensuite reporté, ce temps fort de théâtre amateur étudiant vous
accueille dès la rentrée sur le campus Aixois au Cube.


À la croisée d’une logique de formation et d’une politique de pratique artistique amateur, ce temps fort du théâtre étudiant met à l’honneur cette année des pièce issues du répertoire des Solitaires Intempestifs (Maison d’édition spécialisée dans les écritures contemporaines).

Edito de Louis Dieuzayde, directeur de la Filière « Arts de la scène » et Chloé Letemple, présidente de Pratik Teatr

À la croisée d’une logique de formation et d’une politique de pratique artistique amateur, le festival Trois jours et plus est un temps fort du théâtre étudiant au sein d’Aix-Marseille Université.

Cet évènement est le fruit d’une collaboration originale entre la section Théâtre, l’association étudiante Pratik Teatr et le Théâtre Antoine Vitez qui structure l’ensemble du processus.

Depuis le mois d’octobre, dix étudiants de la section Théâtre dirigent un atelier hebdomadaire de 3 heures dans les locaux du site Schuman(Aix-en-Provence) et du site Saint-Charles (Marseille), et forment au jeu d’acteur une centaine d’étudiants issus de tous cursus. La voix, le corps, l’interprétation, la découverte d’une œuvre font ainsi l’objet d’un intense travail. Il s’agit aussi de faire de ces ateliers des cellules de création où se discutent la lecture dramaturgique des textes, les axes de la mise en scène et du jeu, les choix de scénographie.

C’est donc à un travail de la pensée, dans les cordonnées sensibles de l’expérience scénique, que sont conviés les acteurs de ces ateliers. Là où certains découvrent ce que jouer engage et signifie, d’autres s’initient à la mise en scène et à la direction d’acteur. Chacun se forme au contact des autres et un rapport au geste artistique s’élabore progressivement jusqu’à se risquer à une représentation publique.

Cette année, le festival a puisé des œuvres dans le catalogue de la maison d’édition théâtrale Les Solitaires intempestifs. Il se donne ainsi comme une traversée de langues et de fictions classiques ou contemporaines, d’aventures ludiques et expérimentales où va se dire quelque chose d’un rapport parfois enchanté et souvent critique à notre histoire présente.

Macbeth
William Shakespeare - Mattéo Duluc

De Macbeth, nous déplions les ressorts d'une mécanique sauvage, nous faisons entendre le bruit de la violence comme une présence hors de notre monde, étrangère et pourtant familière. Ce bruit émergera d'un orgue installé sur scène tel un monstre de colère. Son écho résonnera dans les corps, orchestrant ainsi, une étrange musique de la parole. Ici, la violence, n'est pas un signe, elle est un mouvement inéluctable. C'est une chute les yeux bandés au bout de la nuit Shakespearienne.

Les règles du savoir-vivre dans la société moderne
Jean-Luc Lagarce - Catherine Chazel

De la naissance à la mort, comment s’accommoder de l'existence ?
En partant d'un texte écrit par Jean-Luc Lagarce, où il est question de règles et de principes à suivre, il apparaîtrait qu’il n’est pas nécessairement impossible de vivre.
Du berceau au cercueil, il existerait ainsi, une solution, un moyen de réagir et de se comporter. Un lieu où le bon assortiment des objets et des personnes ferait que l'on serait comme il faut, que l’on ne risquerait rien et que l’on n'aurait jamais peur. Alors que cela commence…

Insoutenables longues étreintes
Ivan Viripaev - Maï-Ly Nguyen

Charlie, Monica, Amy et Christophe ; quatre trentenaires que tout semble opposer. Leur parcours se croise dans  « cette ville en plastique de merde  » qu'on appelle New York. Quatre personnages. Treize comédiens.
Leurs histoires et leur voix s’entremêlent sous l'effet de la voix de l’Univers qui leur ouvre un monde « autre » ; où les frontières tombent et laissent place à l’expérience des sens. De leur fusion vient la vie, la mort, l’amour, le sexe.
La pièce est une étreinte oppressante et insoutenable, emplie de confiance, de création et de vie.

C'est comme ça et me faites pas chier
Rodrigo Garcia - Chloé Nobilet

CE n’est pas l’histoire de… C’est l’h-i-s-t-o-i-r-e (« Achiesstéoïerreu »)
C’est "!"§ $%& fragmentation du langage et de la pensée
C’est la question de la valeur de la parole
C’est l’alphabet vu((("é&àç par un aveugle
ipsum dolor sit amet
C’est un long poème philo