l'agenda des sorties

Sortir à ST GERMAIN LEMBRON dans le Puy de Dôme

Sorties par région

Cliquez sur une région pour trouver des idées sorties

Sorties par ville

Cliquez sur une ville ou saisissez son nom


Accueil - Auverge - Puy de Dôme - ST GERMAIN LEMBRON - EXPOSITION CHARLES ROSTAN

Sortir à ST GERMAIN LEMBRON
dans le Puy de Dôme - Auverge

EXPOSITION CHARLES ROSTAN


Sortir à ST GERMAIN LEMBRON(Puy de Dôme). ST GERMAIN LEMBRON.

[i]Charles ROSTAN est un photographe hors-normes qui inscrit son travail dans la recherche de l’expression de la diversité humaine. Il répond aux tentatives de rejet et de stigmatisation des individus par la beauté. Son objectif plonge dans le réel et révèle des émotions et des souvenirs enfouis.[i]

Né le 8 novembre 1969 à Buôn-Ma-Thuột, dans le sud du Vietnam, Charles ROSTAN est rapatrié en France en 1975 avec ses parents et ses frères et soeurs. Fuyant la guerre et les menaces de mort pesant sur sa famille, il découvre Paris, la France et le foyer Sonacotra de Cébazat (63). C’est à partir de cet endroit que son père aura la charge d’organiser l’accueil des asiatiques (Vietnam, Laos, Cambodge, Thaïlande) en Auvergne.

Réalisateur, photographe, musicien et arrangeur, Charles a collaboré avec une dizaine d’entreprises de production audiovisuelle, travaillé pour de nombreux artistes(danseurs, musiciens) et des enseignes de l’industrie du luxe. Depuis quelques années, il se consacre à la photo et plus particulièrement au portrait.

A travers sa recherche artistique, Charles Rostan interroge l’expression de la diversité.Son propre métissage l’a souvent conduit à vivre des situations ambigües aussi bien en France qu’en Asie. Pour de nombreuses personnes, mettre une nationalité sur un visage permet de se situer soi-même et parfois d’établir des correspondances, sociales,ethniques, religieuses. Souvent suivent la mise à distance, le rejet et la stigmatisation.
Déjà en 2014, Charles ROSTAN avait tenté de déjouer cette mécanique troublante, en révélant la très grande diversité du peuple vietnamien, à travers la réalisation d’une série de portraits ; Une expérience particulièrement marquante qui fera l’objet d’une suite prochainement.

60 portraits pour illustrer la diversité de l’humanité présentés dans un écrin en octobre à Clermont-Fd.
Touchées par le travail du photographe, des responsables du Conseil départemental du Puy-de-Dôme lui confient une série de portraits de personnes installées sur le Puy-de-Dôme et nées à l’étranger. C’est ici que démarre la belle aventure artistique et humaine Regards Célestes .

Entre avril et juillet 2018, une soixantaine de personnes originaires d’Afrique, du Maghreb, d’Asie, d’Amérique, des Balkans et des quatre coins de l’Europe, ont traversé l’objectif de l’artiste. Installés en milieu rural ou en ville, ils ont quitté leur pays pour un ailleurs, il y a 60 ans ou récemment. Ils sont ouvriers, artistes, employés, chefs d’entreprise, sportifs, chercheurs, retraités, étudiants. Leur apport au territoire est
considérable. 60 visages qui incarnent 60 histoires singulières, touchantes, parfois incroyables, ponctuées d’épisodes dramatiques ou insolites. Suspendus à 3m du sol ou diffusés sur un écran géant, ils envoient un message d’humanité et attirent irrésistiblement l‘attention du spectateur. Ceux que certains voudraient reléguer, les sans visages, ceux que l’on ne veut pas voir dévoilent une beauté enfouie et sincère.
Une beauté révélée par la relation de confiance établie avec le photographe.

Pendant 3 semaines, près de 2 000 visiteurs, de toutes origines et de toutes classes sociales ont visité l’expo et participé aux temps forts proposés. Près de 200 adultes et d’enfants ont exprimé leur ressenti à travers des messages très touchants déposés dans une boîte à regards conçue pour l’occasion.

Des visages du bassin et d’ailleurs
Lors de la mise en oeuvre du projet Regards Célestes, Charles avait laissé traîner son objectif dans plusieurs villages au sud d’Issoire : Saint-Germain-Lembron, Brassac-Les-Mines, La Combelle, Lamontgie et Auzon. Au fil des rencontres, plusieurs personnes ont intégré l’exposition présentée à Clermont-Ferrand en octobre 2018. C’est donc naturellement que ces portraits vont voyager jusqu’à la Licorne et se présenter aux habitants du territoire.
L’exposition sera constituée d’une dizaine de grands formats (140X100cm) et d’un support vidéo avec des portraits issus de l’expo Regards Célestes #1, ainsi que de nouveaux réalisés à Saint-Germain, Brassac, Le Breuil-sur-Couze, Charbonnier-les-Mines, etc. Pour ces nouveaux portraits, Charles souhaite s’intéresser particulièrement aux enfants et petits-enfants des exilés, ceux qu’on appelle communément issus de l’immigration, de 2è et 3è génération. Nés en France et portant des noms à consonance étrangère.

Regarder vers le ciel, comme les œuvres picturales de la Renaissance.
Tous les portraits sont réalisés en extérieur, en utilisant la lumière du jour. « Je n’aime pas trop les lumières artificielles, j’irai même jusqu’à les considérer comme encombrantes.
Les sujets sont photographiés en plongée, la tête vers le ciel. Cette technique, que j’utilise depuis quelques années s’inspire des œuvres picturales de la Renaissance. Elle offre une perspective originale et délivre un éclairage particulier sur les visages, permettant ainsi des révélations.»

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez chaque semaine le programme des manifestations de ST GERMAIN LEMBRON pour les 8 prochains jours

Face Book Agenda des sorties

copier url

[RSS]