l'agenda des sorties

Sortir à PARIS dans Paris (75)

Sorties par région

Cliquez sur une région pour trouver des idées sorties

Sortir à PARIS
dans Paris

SYNA AWEL + TARIK LEOZ

Pas de visuel
  • Sorties Concert autre
  • Date : le vendredi 06 décembre 2019
  • Adresse: 10 rue du Liban,
  • Organisateur: Imago records production
  • Ref annonce gratuite Concert autre: 196830

☼ Syna Awel
♫ (Musique du Monde – Nice)


►https://youtu.be/CNPBNt8-YHY


La musique de la chanteuse Syna Awel est au cœur d’un carrefour multiculturel à la croisée des genres, entre soul, blues, reggae, vibrations et rythmes orientaux notamment de sa kabylie d’origine. Jean Christophe Bournine délaisse les influences contemporaines et riches en complexité de son alter ego Merakhaazan et propose un bel écrin empreint de sonorités orientales à la voix douce et chaude de Syna Awel. Transformant son instrument en générateur de sons, Jean Christophe Bournine frappe les cordes de sa contrebasse avec l’archet qui sonne comme un Oud ou un guembri. Il installe une rythmique en tapant sur le coffre de sa contrebasse comme sur des percussions. Cette diversité sonore permet à Syna Awel de nous proposer des mélodies envoûtantes en berbère et en arabe qui nous emporte dès les premières vocalises.

☼ Tarik Leoz
♫ (Chansons du Monde – Paris)


►https://youtu.be/h_wdrpIryPc


De la chanson qui vient du rock, de la noise, et du chaâbi. De la chanson qui bouillonne dans le fond de ses gorges. Tarik Leoz, c’est tout ça, mais c’est d’abord une voix. De celles qui frappent en concert, parce qu’elle donne aux mots qu’elle porte, une puissance blessée. Celui qui écrit et chante, c’est Tarik. 19 années dans un quartier populaire d’Alger, puis c’est la France maternelle, entre Manche et Ille-et-Vilaine, alors que son pays natal finit de plonger dans le chaos islamiste. Algérien jusqu’au bout des ongles de la main droite, français jusqu’au bout de la main gauche, il n’a pas de problèmes à se serrer les pognes.
Les textes se nourrissent de cette double appartenance, et s’en échappent, convoquant dans une sorte d’urgence, la mélancolie et la colère, l’amour et les regrets, la politique et l’intime.